Blog

Postuler en Agence : l’avis d’un employeur

Postuler en Agence : l’avis d’un employeur

Publié le mercredi 22 janvier 2014 par Glenn

Saviez-vous que lorsque vous postez votre petit combo CV+lettre de motivation à votre presque-futur-employeur vous jouez un moment clef de votre vie ? Non mais… LE SAVEZ-VOUS ? Petite note à l’usage de la génération Y qui pense que tout est de la faute des autres :

Vous n’êtes pas le seul ou la seule à nous écrire. Mais ça, vous le savez certainement. Ce qui implique que vous devez au mieux SORTIR DU LOT et au minimum RESPECTER VOTRE LECTEUR. Pour la première issue, nous y reviendrons. Quant au respect, il s’agit simplement d’un peu de bon sens. Vous en trouverez un peu partout, distillé dans cet article.

Je vais d’abord faire un point sur une évidence :

« Aucune agence ne souhaite voir arriver un CV sous Word, Paint, ou autres tentatives aux extensions inconnues. »

Mise à part, peut-être, lorsque nous recrutons à des postes de commerciaux ou de marketing, qu’on préférerait néanmoins teintés de créativité (mais qui peuvent éventuellement s’en passer), votre CV est la première image que vous donnez de vous. Et malheureusement pour beaucoup d’entre-vous, la dernière. Pour rendre un peu tangible cette vérité, sachez qu’il peut s’écouler moins de 10 secondes entre l’ouverture d’un mail ou d’une enveloppe et sa redirection express vers la corbeille. Voici une petite liste des choses qui peuvent vous valoir 4 rouge :

  • Une faute d’orthographe. QUOI ?! SEULEMENT UNE FAUTE ??!! Et oui. Sur les 500 mots que compte votre CV, une erreur peut s’être glissée. Cela arrive. Même aux meilleurs. Mais les meilleurs savent faire relire et relire leur production. Et c’est toute la différence. On préférera faire venir en entretien une personne consciente de ses atouts et faiblesses, capable de s’entourer pour fournir un travail sans erreur.

  • Une liste d’expériences à rallonge qui prouve juste que votre maman travaille à la Poste.

  • Un adressage erroné. BZZZZ. Carton rouge.

  • Une photo de vous recadrée avec la main du pote de ribote sur votre épaule qui vous enjoint à venir reprendre une pinte… hum… Vous postulez dans une agence qui travaille l’IMAGE. Ne l’oubliez pas. Ce tip est également valable si vous êtes méconnaissable sur une photo de 120 pixels de large, toute floue, trop sombre, ou si vous faites une tronche de 10km de long.

  • Les poncifs. Quels sont vos hobbies ? vos VRAIS HOBBIES ! parce que les voyages, tout le monde aime ça. Non ? Trouvez-moi quelqu’un qui n’aime pas les voyages. Le sport ? le cinéma ? PFFF… stop. Pitié. Je suis tout à fait prêt à comprendre que vous faites beaucoup de sport. Mais est ce que LE SPORT est votre hobby ? ou bien est ce que vous aimez VOUS DÉPASSER, TRANSPIRER POUR VOUS VIDER LA TÊTE, LA COMPÉTITION… voilà des notions qui ont une forte valeur ajoutée dans un CV. Et le cinéma… les séries US. Ok ! mais quel genre ?! DIANTRE ! un peu de prise de risque !

Point de vue personnel :

J’accorde peu d’importance à la partie « FORMATIONS » sur un CV. Etrange ? ça se discute. En général, vous sortez tous des mêmes écoles, vous avez tous travaillé sur les mêmes projets, et le côté mouton-mainstream qui en ressort est parfois dommage. Mettez en valeur ce qui vous rend unique ! différent ! On ne vous engagera pas parce que vous sortez d’une école dont la promo entière de 2010 pense que Morvan est le meilleur affichiste français de tous les temps.

Allez à l’essentiel :

On l’a dit, votre courrier ou votre mail arrivera dans la bannette dédiée « Cv à consulter » avant de passer PEUT-ÊTRE dans la bannette « Entretien à programmer ». Ce qui signifie qu’il est difficile de bloquer 45 minutes pour lire chaque expérience professionnelle en camping que vous avez vécue ces 4 derniers étés. Attention, je ne dis pas qu’elles sont inutiles. Mais préférez UNE LIGNE : « travail saisonnier récurrent en camping entre 2008 et 2012″. Cela veut tout dire et ça montre votre esprit de synthèse.

Pensez à METTRE EN FORME vos propos : quelques puces par-ci, du gras par-là, une dose de majuscules bien sentie et des retraits de paragraphes cohérents prouveront votre sens de la mise en forme. Aérez vos CV, rendez-les clairs, lisibles. Donnez du rythme !

Pour un poste de créatif, sortez du rang. Montrez ce que VOUS savez faire. Mettez en avant vos talents. Peintres, typographes, codeurs, tout cela peut se sentir sur votre bout de papier.

Montrez que vous vous êtes renseigné sur l’entreprise que vous aimeriez intégrer. Coup double ! vous prouverez votre implication à travers votre capacité de sourcing, et vous sortirez du lot par rapport à un CV trop standardisé. Mettez en avant les rôles que vous avez tenus de façon cohérente avec celui que vous briguez : si vous écrivez partout que vous savez vous servir de SPHYNX pour faire des enquêtes quantitatives, c’est bien, mais ca ne sert pas un graphiste…

En espérant trouver prochainement sur mon bureau le CV de quelqu’un qui aura lu ce post… ^^

Courage à tous ceux qui cherchent un emploi. N’oubliez pas : la ténacité est un facteur important de réussite.

PS : Petit précis des choses à éviter quand on accueille un stagiaire (à destination des employeurs) : http://www.huffingtonpost.fr/2014/04/07/accueil-stagiaire-enfer_n_5081975.html

A propos de Glenn

Directeur Artistique à l'Agence Breizhtorm, Professeur en Stratégie de Communication à Digital Campus. Co-créateur des Starts-Heures et du Rennes Social Derby.